L’harmonie dans nos intérieurs

Aujourd’hui, j’ai accompagné une amie.

Qu’y a-t-il de plus beau que de prendre soin des liens d’amitié, d’amour, qui nous lient les uns aux autres ?

Quel bonheur de pouvoir proposer aux personnes qui m’entourent tout ce que l’on m’a enseigné pendant toutes ces années !

Quel bonheur de mettre à profit les enseignements que j’ai reçus pour permettre à tout à chacun de pouvoir tendre à une plus profonde harmonie dans sa vie !

Aujourd’hui, j’ai accompagné mon amie à prendre soin de son intérieur, c’est-à-dire de son habitation mais aussi à prendre soin de l’intérieur qu’elle entretient avec elle-même, dans son cœur, dans son corps, dans ses pensées, dans ses profondeurs.

Quel honneur de pouvoir recevoir ses mots révélateurs de ses maux ! Quel honneur de pouvoir accueillir son intimité ! Quel honneur de simplement pouvoir ouvrir mon cœur à son ressenti !

Mettre de la conscience sur son intérieur, que ce soit l’intérieur de son habitat, de son jardin qui l’entoure, ou encore de son espace corporel, de son être, c’est prendre le temps de sentir à quel endroit on se sent bien ou encore, à quel endroit on se sent peut être moins bien aussi. Sans jugement.

C’est prendre le temps d’honorer ces endroits où l’on sent tout simplement.

Sentir, ressentir, c’est être assuré que l’on est en Vie. C’est s’offrir la possibilité de savourer le mouvement de la vie en nous. Ce mouvement qui nous traverse et qui est là, tout autour de nous.

C’est aussi la possibilité de conscientiser ces endroits où l’énergie circule bien et ceux où l’énergie circule moins bien et trouver des moyens de les faire circuler à nouveau en mettant en mouvements ces énergies qui stagnaient jusque là en nous, ou autour de nous.

Dans son habitat, cela peut être de prendre le temps de respirer dans son espace et de sentir comment on se sent dans la pièce centrale de sa maison, la pièce de vie, puis dans chacune des pièces.  C’est observer où le soleil se lève au petit matin, où il est à son apogée vers midi, où il se couche et où la lune apparaît enfin dans l’obscurité …

C’est en faisant ainsi que l’on peut situer son habitat dans l’espace qui nous entoure, que l’on peut découvrir son orientation au travers des directions cardinales. Où se situe notre habitat par rapport à l’Est, le Sud, l’Ouest ou encore, le Nord. Chaque direction a une vibration différente  et sentir ceci est un précieux outil pour apprendre à se familiariser avec son ressenti : une véritable boussole pour chacun de nous.

C’est donc apprécier comment la circulation se fait à l’intérieur de ses espaces, ceux qui bloquent la fluidité et également essayer de déterminer pourquoi ? C’est essayer de trouver ce que je peux faire pour remédier à ces blocages.  Laisser libre cours à la circulation et redonner de la fluidité à ces endroits pour que les énergies puissent circuler !

Pour ça, il y a différents outils, mais la plus belle des manières est déjà de s’offrir le temps de sentir comment on se sent ! Tout simplement !

Souvent, notre intérieur de maison est finalement révélateur de ce que nous vivons dans notre maison intérieur, celle de notre corps, et plus largement aussi dans ce que l’on vit aussi au travers de nos relations.

On peut être bluffé par le fait que l’observation du ressenti que l’on a dans sa maison peut être le reflet de ce que l’on vit dans sa vie, et même dans son corps.

C’était vraiment intéressant d’accompagner mon amie à faire cette découverte intime de son espace, à l’accompagner à prendre conscience avec simplicité du lieu où elle vit tous les jours, à ouvrir son regard sur des subtilités  qui étaient là et qui lui ont apportées des clefs dans la compréhension  de sa vie dans l’instant présent, dans sa relation au lieu, à sa famille, mais aussi à la relation qu’elle entretient avec elle-même et à ce qui se jouait aussi dans ses relations avec l’extérieur. Ceci a été mis en lumière, tout simplement, grâce  au temps offert à son propre ressenti.

C’était absolument merveilleux de pouvoir être à cette place, accompagnée par tous les outils qu’il  était possible de lui proposer pour libérer les stagnations, libérer les liens toxiques qui l’empêchent d’être fluides dans ses échanges.

Une des solutions apportées a été de libérer les liens toxiques entre elle et un membre de sa famille. C’est cette méthode des bonhommes allumettes de Jacques Martel que je souhaite mettre à l’honneur dans cet écrit.

Cette méthode, réalisée avec présence et conscience, est toute simple et peut être absolument libératrice. Elle peut apporter un mieux être dans la situation ciblée et permettre d’ouvrir des perspectives qu’on avait alors pas pu entrevoir, pas pu toucher, tellement tout ce qui était toxique avait pris toute la place dans la relation.

Aussi, avec cette méthode, on s’attache à sentir, ressentir, ce que la relation créée en nous, dans chacun de nos chakras. En effet, toute relation entre deux personnes qui se lient, est manifestée par des liens d’amour, indestructibles, mais aussi des liens toxiques suite aux tensions, désaccords, … possibles entre les deux personnes. Inévitablement, qu’on le veuille ou non, de manière consciente ou non, des liens toxiques s’invitent à la danse des relations.

Une fois ces liens conscientisés, on va manifester dans la matière ces tensions accumulées entre les chakras des deux personnes. Avec un crayon, on va dessiner sur une feuille deux bonhommes ainsi que les liens qui les unissent chakra par chakra. La personne faisant l’expérience va se concentrer sur ce qu’elle ressent dans cette relation et en dessinant les liens toxiques va avoir l’intention de se libérer des difficultés relationnelles existantes.

L’intention est uniquement de couper les liens toxiques, de nettoyer la relation afin que les liens d’amour, eux immuables, puissent enfin retrouver toute leur place. Aussi, chakra par chakra, nous allons libérer tout ce qui nous gêne dans la relation. Certains dessineront juste un trait entre les chakras, d’autres, pourront avoir des sensations, des moments de leurs vies à l’esprit, des images de situations qui ont pu être à l’origine de ses liens toxiques.

L’idée est de ne pas s’attacher à toutes ces pensées vagabondes et juste de les accueillir. Et puis, après avoir pris le temps de respirer dans ces liens, de les avoir ramenés à la conscience, on va alors proposer de couper ces liens pour que l’énergie puisse à nouveau circuler. En faisant ceci, on va reprendre toutes les énergies qui nous appartiennent et redonner à l’autre, les énergies qui lui appartiennent, pour que chacune des deux personnes retrouve complètement son intégrité énergétique. Nous laissons bien trop souvent nos énergies au détour de nos relations. Les reprendre et redonner celles qui ne nous appartiennent pas est de notre responsabilité.

En remédiant à cette échange d’énergies, ceci va libérer la relation.

Lorsque l’on réalise cette coupure de liens toxiques, il n’y aucune intention, aucune projection, absolument aucune volonté d’agir sur l’autre ou pour l’autre. On nettoie uniquement le ressenti qui existe pour soi dans la relation et pour soi. On se souhaite le meilleur pour soi, le meilleur pour l’autre et le meilleur pour la relation.

Le fait de ne plus alimenter ces liens toxiques de notre intérieur vers l’extérieur, va faire bouger le senti que l’on a de la relation en générale, ce qui peut nous permettre d’envisager ou de laisser la place à d’autres possibilités dans la relation et ainsi éveiller d’autres chemins, d’autres attitudes, d’autres perceptions, sans pour autant que l’autre soit présent, en conscience ou informé de ceci.

Ainsi, lorsque l’on est en difficulté avec une personne avec qui l’on est en conflit, tout en restant à notre juste place, à juste distance, faire ce travail de conscientisation et de nettoyage de ce que nous alimentons dans ces liens, peut permettre d’éclaircir la situation et permettre de laisser la place à des guérisons, jusqu’ alors inenvisageables face à l’impossibilité de communiquer avec la personne concernée.

Il est aussi tout à fait possible de réaliser cet exercice en présence des deux personnes concernées si elles le souhaitent, ce qui est absolument magnifiques de conscience et qui permet encore plus de pacification dans les relations. Dans les relations de couple, de famille, … cet outil a bien évidemment toute sa place pour tendre à une plus belle harmonie de vie !

 Ma Armoni

Leave a comment